La société civile publie une analyse des contributions nationales sur le climat

Published by

Posted on October 19, 2015

Etape nécessaire pour un accord ambitieux et équitable à Paris

Bonn, Allemagne, le 19 octobre 2015 – Une analyse des contributions nationales, qui prend compte les deux piliers que sont la science et l’équité, a été publiée par la société civile en amont de la Conférence onusienne sur le climat qui aura lieu à Paris (COP21).

Début octobre un total de 146 pays, représentant près de 87% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, ont soumis leurs plans d’action climat aux Nations Unies.

Ces objectifs nationaux de lutte contre le changement climatique, appelés INDCs (Intended Nationally Determined Contributions – ou contributions nationales en français), constitueront la pierre angulaire du nouvel accord mondial sur le climat qui doit être signé en décembre lors de la COP21.

Un nouveau rapport, intitulé Analyse de 18 réseaux internationaux de la société civile : comment revenir rapidement  et équitablement de deçà de 2 degrés, montre qu’il existe encore un écart important entre les mesures qu’il faudra prendre pour éviter un changement climatique catastrophique, et ce que les pays ont proposé jusqu’à maintenant. Il s’agit d’une analyse indépendante, soutenue par des mouvements sociaux, des organisations environnementales et de développement, des syndicats, des groupes religieux et d’autres membres de la société civile à travers le monde.

Ce rapport estime la part équitable que chaque pays devrait faire dans la lutte contre le changement climatique en fonction de son niveau de responsabilité historique et de sa capacité à lutter contre le changement climatique.

Le rapport souligne que même si l’équité est un principe fondamental du processus de l’ONU afin de trouver un nouvel accord mondial sur le climat, les pays ont eu pourtant jusqu’à présent la possibilité de déterminer et de fixer leurs propres objectifs sur une base purement nationale, sans prendre en compte ce qui doit être fait dans le cadre de l’effort mondial nécessaire ou de ce qui est juste. Il met également en garde sur le fait que nous avons devant nous 10 à 15 ans pour réduire drastiquement nos émissions si nous voulons éviter un changement climatique incontrôlable.

Le rapport affirme que les plus grands pays émetteurs devront faire plus pour combler l’écart actuel, ce qui doit être fait de façon équitable. Les pays émetteurs riches doivent réduire leurs émissions de manière significative et s’engager à aider les pays pauvres à faire plus en matière d’adaptation et d’atténuation en leur fournissant des financements additionnels et accès à la technologie.

Le rapport fait des recommandations pour que l’Accord de Paris présente un cadre au sein duquel les gouvernements fixent des objectifs basés sur l’équité et la science :

  • Afin d’éviter un monde à 3°C, les gouvernements doivent accepter des objectifs de réduction des émissions en 2025, 2030, 2040 et 2050, dans le but d’atteindre quasiment zéro émission d’ici le milieu du siècle ;
  • L’Accord de Paris doit inclure un mécanisme permettant de relever l’ambition des objectifs actuels avant qu’ils entrent en vigueur en 2020, et ensuite tous les cinq ans ;
  • Il doit inclure un changement radical dans les financements climat internationaux ;
  • Il doit créer un plan d’action clair et juste permettant de combler l’écart actuel au travers d’une coopération renforcée et un soutien accru des pays développés les plus responsables.

Notes aux redactions:

  1. le rapport est disponible en anglais ici : http://civilsocietyreview.org/
  2. La liste ci-dessous est celle des organisations mondiales et régionales qui soutiennent cette analyse. Vous pouvez trouver une liste complete ici :

ActionAid International

Asian Peoples Movement on Debt and Development

Climate Action Network South Asia

CARE International

Center for International Environmental Law

Christian Aid

CIDSE

Climate Action Network Latin America

EcoEquity

Friends of the Earth International

International Trade Union Confederation

LDC Watch International

Oxfam

Pan African Climate Justice Alliance

SUSWATCH Latin America

Third World Network

What Next Forum

WWF International

end

Share Button

Comments are closed.